SVP Utilisez une version d'Internet Explorer plus récente ou choisissez un autre navigateur.

Auteur

Partager

Mission Impossible Rogue Nation s'affiche

Jeudi, 4 Juin, 2015 - 19:17 (Dernière maj : jeu, 04/06/2015 - 19:17)
Mission Impossible Rogue Nation s'affiche
Crédits image : Bad Robot
Prévu pour le 12 août, Mission Impossible 5 lâche sa bande annonce finale et de nombreuses affiches.

Ethan Hunt et son équipe reviennent après un Protocole Fantôme très réussi sorti en 2011. Christopher McQuarrie a remplacé Brad Bird, papa de Ratatouille et du regrettable A la poursuite de demain. Il retrouve donc Tom Cruise qu'il avait déjà dirigé dans Jack Reacher. 

Puisque le mois d'août arrive à grand pas, la promotion bat son plein avec la sortie aujourd'hui de la bande-annonce finale de ce cinquième volet où Ethan Hunt fera face au dangereux Syndicat.

De nombreuses affiches sont également disponibles. Elles permettent de voir un point sur le casting.

Tom Cruise est Ethan Hunt, héros des cinq films. L'acteur raconte dès qu'il le peut qu'il a lui-même effectué les cascades.

Jeremy Renner (Hawkeye chez Marvel) est William Brandt pour la seconde fois. Déjà annoncé comme successeur de Matt Damon dans la saga Jason Bourne, il pourrait également incarner l'avenir de Mission : Impossible après le départ de Tom Cruise.

Simon Pegg (Shaun of the Dead) reprend son rôle de Benji.

Après Paula Patton dans le précédent volet, c'est la Suédoise Rebecca Ferguson qui incarne la nouvelle "Ethan Hunt Girl". Peu connue, elle jouait la femme de Dwayne Johnson dans Hercules. 

L'excellent Alec Baldwin (récemment vu dans Still Alice) est une nouvelle tête dans la franchise.

Déjà présent dans les précédents volets, Ving Rhames revient en Luther Stickell.

Sean Harris (Prometheus) incarnera un bad boy à lunettes, comme le laisse à penser l'affiche. Oui, très perspicace. 

Mission : Impossible 5 - Rogue Nation arrive chez nous le 12 août. C'est seulement alors que Disney pourra lancer la promotion agressive du spin-off de Star Wars : Rogue One. Car oui, nous étions bien en face d'un conflit de "rogue".

Commentaires