SVP Utilisez une version d'Internet Explorer plus récente ou choisissez un autre navigateur.

Auteur

Partager

Tags

Tendez l'oreille pour Bobby Womack

Mercredi, 2 Juillet, 2014 - 18:53 (Dernière maj : mer, 02/07/2014 - 23:39)
Tendez l'oreille pour Bobby Womack
Crédits image : The Guardian
Aujourd'hui c'est un "Tendez l'oreille" plein de tristesse qui vous attend puisqu'il traite de Bobby Womack, le soulman décédé le week-end dernier.

Samedi nous avons appris une bien triste nouvelle, avec la disparition de Bobby Womack à l'age de 70 ans. Le soulman, présent au Rock and Roll Hall of Fame depuis 2009, avait marqué les années 70 et 80 avant de faire un retour tonitruant en 2012 avec l'un des meilleurs albums de l'année.

The Womack Family

Dans l'histoire de la musique américaine il existe de nombreuses familles qui ont marqué l'ère de la soul et de la funk; parmi elles, on pensera bien évidemment aux Jacksons et aux Gordys mais il existe une fratrie moins populaire qui a pourtant laissé sa trace : les Womacks.


Teardrops : le carton de la famille Womack

Au milieu des années 50, alors que le jeune Robert Dwayne "Bobby" n'a que 10 ans, est sorti le premier album des Womack Brothers, groupe qu'il compose avec ses cinq frères et ses parents. À l'époque c'est son frère Curtis qui était le chanteur principal alors que Bobby se chargeait des chants plus grave et du maniement de la guitare, instrument pour lequel il était surdoué.

Le groupe fit la connaisance de Sam Cook, le roi de la soul, avant la création de son label SAR Records. Suite au changement de nom du groupe pour The Valentinos, ils sortirent sur le label SAR le fantastique It's all over now, qui sera plus tard repris par les Rolling Stones.

Carrière solo

Suite à l'assassinat de Sam Cook en 1964, la carrière du groupe arriva à son terme. Quelques mois après la mort de Cook, Womack épousa la veuve de son ancien mentor; ce qui lui vaudra d'être mis aux placard quelques années. Bobby Womack, coupé dans une éventuelle carrière solo, en profita pour mettre ses talents de guitariste au service de nombreux grands noms de la musique noire américaine parmi lesquels Aretha Franklin.

En 1968, il signa son premier album solo : Fly Me To The Moon, dans lequel on retrouve une reprise du tube de The Mamas & The Papas : California Dreamin' et I'm a Midnight Mover.

Après quelques albums à moyen succès, Womack interpreta le thème du film Across 110th Street en 1972 qui fut surement son plus gros succès.

Les années 70 et 80 furent pleine de succès pour le chanteur de Cleveland avec 11 titres dans le Top10 Hot Soul Singles US (actuel R'n'B/Hip-Hop); une performance dont peut d'artistes peuvent se vanter.

Comme il est souvent difficile de savoir où commencer dans la découverte d'un artiste ayant beaucoup d'albums (on parle ici d'une grosse vingtaine), je vous propose de commencer par la compilation de ses plus grands hits pré-2008 :

Le retour

À partir de 1985, la carrière de Bobby Womack a connu un réel ralentissement dû à son addiction à la cocaïne, sans pour autant forcer le soulman à arréter toute activité liée à la musique : d'autres horizons explorés, d'autres évolutions tentées mais pas le succès espéré au final.

C'est en 2010 qu'il fit un retour plus que surprenant : une collaboration avec Mos Def et Gorillaz sur Stylo du dernier album du groupe de Damon Albarn.

Tous deux satisfaits de cette collaboration, l'anglais poussa le soulman de 68 ans à écrire un nouvel album en 2012. L'association ne pouvait que faire réver : l'un des soulmen les plus réputés des années 70 s'alliant à l'un des producteurs les plus prolifiques des années 90/2000 !

The Bravest Man In The Universe a fait office d'une petite bombe dans mes oreilles fragiles, la voix de Womack parlant, préchant et chantant sur des instrus regroupant les sonorités qui ont bercé les quatre dernières décennies de la musique.

Il y a encore quelques semaines; à l'age de 70 ans; Bobby Womack se produisait encore sur scène et il aurait dû remplir l'Olympia à la fin du mois de juillet.

Un nouvel album créé avec Damon Albarn, Steevie Wonder, Rod Stewart, Snoop Dogg et bien d'autres est d'ailleurs prévu pour l'année 2014. Son titre The Best is Yet to Come laisse aujourd'hui un goût amer...

Après s'être battu avec les cancers, le diabète, une pneumonie, des problèmes cardiaques et la maladie d'Alzheimer, Bobby Womack nous a quitté ce weekend mais nous pourrons juste espérer comme il le chantait que l'homme le plus brave de l'univers aura été celui qui pardonna le premier...

Commentaires