SVP Utilisez une version d'Internet Explorer plus récente ou choisissez un autre navigateur.

Auteur

Partager

Spectre, la manipulation des chiffres ?

Vendredi, 13 Novembre, 2015 - 19:37 (Dernière maj : ven, 13/11/2015 - 19:37)
Spectre, la manipulation des chiffres ?
Crédits image : Sony
Le nouveau James Bond a battu le record du meilleur démarrage en France pour son premier jour d'exploitation. Mais en fait non.

Dire que le nouvel épisode des aventures de 007 était attendu est un doux euphémisme.  Ce retour de Bond fait suite à un véritable succès, critique et populaire, Skyfall et son milliard de dollars au box-office mondial. La sortie du film ne pouvait être que belle, avec des chiffres impressionnants : 773 copies sur notre territoire, une sortie un jour férié maussade, et une promotion très solide qui ne pouvait qu'inciter à se déplacer dans nos salles obscures. James Bond est partout depuis quelques semaines : dans la presse, dans la rue, dans les salles et sur le petit écran (Skyfall a été diffusé dimanche sur France 2). Il était impossible de passer à côté.

Le succès a été donc immédiat. On l'aime bien notre James, mais à ce point? Qui l'aurait cru? Jeudi matin, la nouvelle est tombée : Spectre a réalisé le meilleur démarrage de l'histoire en France avec quasiment 900 000 entrées. Il dépasse ainsi Spider-Man 3 et ses 800 000 entrées. C'est incroyable non? Oui, car c'est plus compliqué que cela. "Mais je l'ai vu dans la presse !". Moi aussi, à la radio au réveil, sur tous les sites généralistes et spécialisés, à la télévision. L'information a été reprise partout, comme elle l'avait été communiqué, faisant passer Spectre dans la catégorie des films phénomènes, lui donnant ainsi une superbe vague sur laquelle surfer direction le succès.

Mais où est le problème? Spectre est sorti en salles ... mardi à 18 heures et ça change tout. D'ordinaire, les films sortent le mercredi. Sont pris en compte pour ce fameux record les entrées ce jour ainsi que les avant-premières, une ou deux par cinéma. Le cas de Spectre est très différent : le film est sorti partout mardi, avec de nombreuses séances dans la soirée dans les grands multiplexes. Les chiffres sont donc gonflés, pour le plus grand bonheur des distributeurs.

"Mais tu dis n'importe quoi ! C'était une avant-première mardi ! C'était écrit !" Oui en effet. De nombreux cinémas ont communiqué sur une avant-première exclusive du film mardi soir à 18 heures. Là encore, c'est faux. Le film est bel et bien sorti à cette heure-ci, comme l'avait annoncé Sony mi-octobre. Les séances de mardi n'étaient donc pas des avant-premières.

Dans les faits, cela n'a que peu d'importance mais cette manipulation médiatique est rageante, inscitant un peu plus le public à se ruer en salles car Spectre est "un phénomène au cinéma, c'est écrit partout". Le plus cocasse c'est qu'on ne sait finalement pas si Spectre a réellement battu Spider-Man 3 sur ses premières 24 heures. Peut-être, peut-être pas.

Dans les faits, le film signe un démarrage canon. Le public s'est déplacé en masse mardi et mercredi. Les salles sont pleines avec une moyenne très élevée de spectateurs par séance. Le film sera donc un grand succès chez nous, malgré des retours souvent négatifs.

Commentaires