SVP Utilisez une version d'Internet Explorer plus récente ou choisissez un autre navigateur.

Auteur

Partager

Les erreurs de la VF des Gardiens de la Galaxie

Lundi, 18 Août, 2014 - 14:37 (Dernière maj : lun, 18/08/2014 - 14:38)
Les erreurs de la VF des Gardiens de la Galaxie
Crédits image : Marvel
La version française des Gardiens de la Galaxie fait parler d’elle. Malgré le bon travail des doubleurs, des erreurs grossières s’y sont glissées.

Les anti-VF, très nombreux, ne cessent de pointer du doigt les horribles versions françaises des séries TV et des films. Il s’agit souvent d’une question de gout, d’un désir de ne pas dénaturer l’oeuvre proposée, de garder l’interprétation des acteurs à l’état brut, en profitant notamment de leur voix qui fait partie aussi de leur jeu.

On reproche aussi souvent une disparition de certaines répliques, modifiées dans la VF, ainsi que des erreurs de traduction, de l’approximation qui change les propos. Dans les Gardiens de la Galaxie, c’est exactement le cas, avec trois erreurs grotesques qui font parler.

« Je s’appelle Groot et je suis traduire super bon. »

La seule phrase prononcée par Groot dans le film est « I’am Groot » traduit en « Je suis Groot » dans le comics. Dans le film, c’est Vin Diesel himself qui s’est chargé de la VF. Le pauvre, on lui a collé une version incorrecte où le « je m’appelle » est devenu « je s’appelle ».

La raison de ce choix curieux est inconnu pour le moment. On évoque un choix de Marvel France ou une simple erreur de traduction qui aurait été donné ainsi à l’acteur, doubleur pour l’occasion. Il est difficile de comprendre pourquoi Marvel n’a pas conservé « Je suis Groot », ce qui est correct et respectueux du comics. Toutes les autres versions respectent cela.

Dans tous les cas, cette faute de français va devenir culte et parasiter nos petites têtes blondes que nous allons devoir reprendre en classe à chaque fois que nous allons avoir un « je s’appelle Nathan et j’ai 7 ans. ». Comme si on avait besoin de ça.

Le Milan de Star Lord

Dans la version française, le vaisseau de Star Lord s’appelle le Milan, pour Milano dans la VO. Petit, ce brave Peter Quill est allé en vacances avec sa maman dans la ville italienne et il a même mangé une glace. C’était cool. Du coup, il a décidé d’appeler son vaisseau ainsi. Ah, on me chuchote que ça n’est pas du tout le cas.

Le Milano s’appelle ainsi dans la VO en hommage à … Alyssa Milano, l’actrice de Charmed qui avant d’être un sex symbol chez les sœurs Halliwell, faisait déjà son effet chez les jeunes hommes des années 80 dans « Madame est servi ». Peter Quill était très jeune dans les années 80 et Alyssa Milano était son premier béguin. Rien à voir donc avec Milan. La VF est complétement à la rue à ce sujet.

Un Jack Sparrow anachronique

Sur Knowhere, Star Lord discute des hors-la-loi avec ses camarades. Il cite notamment Billy The Kid, normal, et termine sa tirade avec … Jack Sparrow. En voilà une belle boulette de la version française. Peter Quill a quitté la Terre en 1988 alors que le célèbre pirate n’a été inventé qu’en 2002 par Ted Elliott et Terry Rossio, pour le film « Pirates des Caraïbes ».

On peut alors se dire que le bonhomme s’est tenu informé de l’actualité de sa planète, pourquoi pas. Après tout, si Jack Sparrow est cité dans le film de James Gunn, ça n’est pas forcément une erreur. Oui mais voilà, dans la VO, Jack Sparrow apparait nullement. Peter Quill évoque John Stamos, le beau gosse des années 80-90, dans La fête à la maison. Il a eu un boom médiatique fort dans les derniers mois de Peter sur terre, ça tient donc parfaitement. Mais John Stamos n’est pas vendeur chez nous. Il a donc été remplacé par David Hasselhoff dans la VOST (mais pourquoi ?!) et ce bon vieux Jack Sparrow dans la VF.

Voilà pour les trois grosses erreurs de la VF des Gardiens de la Galaxie. Si vous en voyez d’autres, n’hésitez pas à en parler, comme l’a fait ce coquin de Medjaii.

Commentaires