SVP Utilisez une version d'Internet Explorer plus récente ou choisissez un autre navigateur.

Auteur

Partager

L'écran de la semaine : de Community à Nolan

Dimanche, 18 Mai, 2014 - 19:23 (Dernière maj : dim, 25/05/2014 - 21:34)
L'écran de la semaine : de Community à Nolan
Crédits image : NBC
L’écran de la semaine revient sur l’actu ciné / séries qui tient à cœur, qui marque, qui perturbe, qui attriste, qui colle le sourire. Un décryptage subjectif de ce qui est frais.

Community, l’annulation qui ne passe pas

Approchant de la fin de l’année 2013-2014, les chaines de télévision américaines dévoilent la liste des futurs projets, des renouvellements et des annulations. Depuis quelques jours, ça pleut de tous les côtés, nous empêchant de savoir où donner de la tête.

Une news est tout de même sortie du lot, nous ravageant à coups de pelle : la série de Dan Harmon, Community, n’est plus, renvoyée au placard par une bien méchante NBC. C’est vrai que les audiences étaient au fond, mais la sitcom avait toujours son vivier de fans acharnés. Nous n’aurons donc pas de « six seasons and a movie » alors que des informations solides affirmaient pourtant le contraire il y a peu de temps. Monde de merde.

Pas de cérémonie d’adieu pour Jeff, Annie, Abed et les autres. Ils nous laissent avec un trou béant dans la poitrine, le sentiment d’être salement trahi par la chaine. Exagération ? Pas vraiment. Community faisait partie de ces séries auxquelles nous sommes immensément attachées, avec une grosse dépendance à ses personnages, ses délires. Tout nous y était familier, du réfectoire à la salle d’étude, de ses couloirs au bureau du doyen. J’avoue tristement qu’aucune annulation ne m’a fait aussi mal depuis Deadwood en 2006. Pas le même genre, mais la même peine.

Il reste maintenant à espérer que NBC change encore d’avis, ce qu’elle ne cesse de faire depuis le lancement de la série. Car là, ça n’est vraiment pas cool. Cool, cool, cool.

Les enfants, vous ne saurez jamais comment j’ai rencontré votre père.

La télé US innove toujours un peu plus. Côté annulation, on a eu le droit aux adieux de la très attendue How i met your dad  avant même sa diffusion. Le pilote de la série n’a pas plu à CBS qui veut éviter de se heurter aux fans déchainés de How i met your mother, très majoritairement déçus par le finale des aventures de Ted. La chaine a préféré sonner la retraite. On les comprend. C’est dommage pour Greta Gerwig, actrice douée qui allait enfin sortir de l’ombre.

Un Tyrion adoubé

Le sixième épisode de la saison 4 de Game of Thrones ne sera certainement pas le meilleur, mais il a mis tout le monde d’accord sur un point : Peter Dinklage est un grand bonhomme. La dernière scène le concernant dans l’épisode est peut-être sa meilleure depuis le début de la série, c’est dire.

Côté émotion, c’est aussi l’occasion de découvrir un peu la cité de Braavos, de loin la plus folle, architecturalement parlant, de l’univers de George R.R. Martin. Attendez-vous maintenant à vous manger une fin de saison complètement folle, surement la plus surprenante de toutes.

Des héros partout

L’actualité TV du moment est également synonyme de super héros. Le final de la saison 2 d’Arrow a déchainé les passions, alors que Flash s’offre une bande-annonce de trois heures ou presque, dévoilant énormément de choses sur la série qui débarque à la rentrée. C’est très kitch.

Même son de cloche pour Gotham, qui approche doucement. Une première bande-annonce a également été diffusée. On y voit Gordon, Bruce et Catwoman à leurs débuts.

De son côté, Heroes Reborn n’arrivera pas avant 2015 alors que Zac Efron est annoncé dans le rôle de DareDevil dans la minisérie de Netflix. Devant une telle prolifération, ne risquons-nous pas une overdose de séries masquées, pouvant nuire au riche filon des films DC et Marvel ?

Du lourd au Box-Office

La transition est toute trouvée pour foncer vers le Septième Art. Après des mois de mars et avril plutôt mous du genou, les films arrivent en masse dans nos salles obscures, accompagnant les premières températures estivales.

Tout n’est pas rose. Le film Grace de Monaco, d’Olivier Dahan, a réussi à faire l’unanimité contre lui et si vous voulez vous marrer, n’hésitez pas à lire les multiples critiques sur le film.

Le succès des films français est à saluer, avec le carton de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?  qui est allé détrôner Supercondriaque de manière fort méritée. En trois semaines, le film avec Christian Clavier dépasse les 7 millions d’entrée et risque fort de finir en tête à la fin de l’année, sauf si les auteurs d’Intouchables remettent le couvert avec Samba, où nous retrouverons Omar Sy en octobre. De son côté, le surprenant Babysitting marche très bien aussi.

Hollywood réagit donc pour faire oublier que The Amazing Spider-Man 2 s’est cassé les dents face aux comédies françaises. Largement soutenu par la critique, Godzilla est arrivé en salles mercredi. Très décevant à mon gout, il pourrait séduire bon nombre de spectateurs, mais n’a aucune chance d’aller bouleverser le box-office.

Ça n’est pas le cas du très attendu X-Men : Days of Future Past, dont les critiques sont follement élogieuses et qui vise le milliard de dollars au box-office mondial. Avec sa pléthore de stars à l’affiche, la suite de X-Men : Le commencement devrait trouver son public.

Néanmoins, il devrait être également victime de l’exception française, la fameuse : les films qui cartonnent aux USA s’étalent bien souvent chez nous. Ainsi, Captain America 2, Noé, Rio 2 ou Divergente ont été de beaux échecs (dépassant le million tout de même). Catastrophe mondiale, Need for Speed a connu un bien sinistre sort en France (environ 300 000 entrées).

Un nouveau Gambit

La franchise des X-Men n’a plus rien à envier à celle des Avengers : le nombre de stars à l’affiche est impressionnant. Cette semaine, nous avons appris que c’était bien Channing Tatum qui allait incarner Gambit dans Apocalypse, le prochain film.

Il rejoint ainsi Hugh Jackman (sur le départ), Jennifer Lawrence, Ellen Page, Omar Sy, Halle Berry, Patrick Stewart, Michael Fassbender, Nicholas Hoult, James McAvoy, Anna Paquin ou encore Ian McKellen.

L’arrivée de Tatum était annoncée. Il remplace ainsi Taylor Kitsch, qui jouait ce personnage très intéressant dans le premier Wolverine. C’est tout de même dommage pour cet acteur, très bon dans Savages. Il avait su camper un bon Gambit et aurait mérité une seconde chance. Après tout, il n’était responsable de l’immonde qualité du film.

Dans les étoiles

La sensation de la semaine accompagnait Godzilla. La première vraie bande-annonce d’Insterstellar était diffusée avant le gros film qui détruit San Francisco. Et quel événement !

Pour les ignorants innocents, il s’agit tout simplement du nouveau film de Christopher Nolan, le réalisateur le plus érectile de tout Hollywood. Chacun de ses films est attendu comme la huitième merveille du monde, ce qui est logique après des bijoux comme Memento, Le Prestige, Inception et les trois derniers Batman.

Cette fois, Nolan a décidé de frapper fort niveau attente insoutenable avec une mise en scène qui a l’air intimiste, simple, d’une beauté folle, ainsi qu’un scénario qui fait palpiter et son casting grand luxe. La présence de l’acteur le plus hype d’Hollywood actuellement, le génie Matthew Mc Conaughey, est à elle seule un motif de déplacement dans les salles.

La Terre est en danger, l’homme cherche à la quitter, Monsieur Mc Conaughey va devoir abandonner ses enfants pour sauver l’humanité à travers des voyages interstellaires. Le film arrive en novembre sur nos écrans.

Que pensez-vous de ces premières images ? L'excitation est-elle à son maximum ?

Des écrans, des conseils

Terminons cette chronique par mes conseils du moment, les productions fraiches sur nos écrans.

Côté cinéma, le film Joe mérite votre attention. C’est une plongée dans l’Amérique pauvre emmenée par un Nicolas Cage retrouvé. Une bien belle surprise.

Mon petit écran est accaparé par la série The Good Wife, d’excellentes factures, avec une saison 5 de grande qualité. Avec ses airs de série grand public made in CBS, cette production emmenée par Julianna Margulies est prenante, intelligente et n’hésite pas à traiter de sujets sensibles, tout à son honneur quand on connait la puissance de la censure sur les chaines hertziennes américaines. 

En lien avec cet article :

- Critique de Godzilla par Kere et par Aerik

- Critique de The Amazing Spider-Man 2

- Bande annonce Gotham

- Bande annonce The Flash

- Bande annonce d'Interstellar

On se retrouve dimanche prochain, en attendant, bonne semaine sur Crushover.

Commentaires