SVP Utilisez une version d'Internet Explorer plus récente ou choisissez un autre navigateur.

Auteur

Partager

Et pendant ce temps-là, à l'E3 !

Samedi, 14 Juin, 2014 - 19:59 (Dernière maj : sam, 14/06/2014 - 20:18)
Et pendant ce temps-là, à l'E3 !
Salon du jeu vidéo le plus médiatique de l’année, l’E3 s’est déroulé cette semaine à Los Angeles. Maintenant que les portes sont clauses, il est temps de faire un petit bilan.

L’E3, ses annonces, ses conférences, ses trailers, sa communication léchée, et ses sacrifices. Bah ouais, pour la bande de Crushover, il n’a pas été de tout repos, puisque nous l’avons suivi sur Gaming Live, nous offrant même une sacrée nuit blanche entre lundi et mardi, devant toutes les conférences de présalon. Maintenant qu’il est terminé, on peut en tirer un bilan, à thème, messieurs, dames.

La star

Même s’il ne m’a absolument pas emballé, malheureusement, le nouvel Assassin’s Creed a été le grand héros de cet E3. Unity, qui se passe en France, a marqué les esprits. Le trailer dans les rues de Paris et la présentation du gameplay ont su séduire le grand public qui l’a plébiscité. Le pari est gagné pour Ubisoft.

Le Roi

Si Assassin’s Creed a fait parler, The Witcher 3 s’est solidement installé sur le trône du salon. Quelle claque. Quel jeu ! Beau à se taper le cul par terre, mature, violent, sombre, riche, ce jeu a tout pour lui, même s’il ne s’adresse pas au plus grand monde. Il va faire très mal et marquer l’histoire des RPG. Et si c’était lui qui lançait réellement l’aire des Next Gen ?

L’annonce

Si Uncharted 4 et Zelda étaient attendus, si Mass Effect 4 a été plus que discret, si Tomb Raider n’était pas vraiment dans les prévisions, mais pas si surprenant que ça finalement, on peut évoquer une annonce qui a marqué les esprits des vieux joueurs, celle de Grim Fantango.

Ce jeu d’aventure a profondément marqué les esprits à la fin des années 90 lorsqu’il est sorti sur PC sous les acclamations de la critique. Mêlant civilisation antique et monde des morts, il proposait un ensemble bluffant, niveau musique, graphisme, personnages et intrigue. Son annonce a été incroyablement discrète, puisqu’une image a filtré en pleine conférence E3. Les joueurs nostalgiques se sont enflammés. Il sortira en version HD sur PS Vita et PS4 pour l’instant.

La conférence

Loin de l’excitation de l’année passée, avec l’arrivée des Next Gen, les conférences se sont enchainées lundi soir, laissant sceptiques pour la plupart. Peu d’annonces, des trailers courts, peu de nouvelles fonctionnalités pour les consoles, moins d’ambiance, moins de spectacle, même chez Ubisoft.

Et puis Sony est arrivé. Le géant japonais nous avait endormis l’année passée malgré un flot d’annonces sur sa nouvelle PS4. Cette fois, ce fut tout l’inverse. Tout y était : surprises (Dead Island 2), phases de gameplay sympathiques, trailers au top, une large palette de jeux, des claques (comme No Man’s Sky), des fonctionnalités pour ses consoles, du troll, un film au ciné, une série, du Metal Gear Solid, et une conclusion (frustrante) sur Uncharted IV. Seul bémol : un creux assez long au milieu du spectacle. Sony reste Sony.

La console

La PS4 prend un peu plus d’avance sur sa rivale, la Xbox One. Elle est la grande gagnante de cet E3. Sony y est pour beaucoup, avec l’efficacité de sa conférence. Microsoft a dévoilé moins d’exclusivité, a mis les projecteurs sur de gros jeux multiplateformes, là où Sony a multiplié les surprises.

La console se dote également de nouveaux services ainsi que d’une version blanche ainsi que d’un gadget permettant de la coller sur tous ses écrans sans la bouger de l’étagère. On va pouvoir la mettre partout, comme dans la chambre de mamie.

La battante

Nintendo n’abandonne jamais. Sa WiiU peut être un échec pour l’instant, elle ne sera pas la PS Vita. Le papa de Mario a décidé d’envoyer la sauce mardi avec une avalanche de nouveaux jeux pour sa console. La 3DS a eu bien du mal à exister face à ce déluge.

Le nouveau Zelda (Hyrule Warriors) était bien là et il a fait sensation, mais il n’était pas seul : Super Smash Bros, Bayonetta 2, Mario Party 10, Mario Maker, Splatoon, Xenoblade Chronicles X ou encore Mario VS Donkey Kong étaient de la partie. Ce sont des jeux populaires qui laissent augurer de belles choses pour cette console tant en difficulté, mais déjà boostée par la sortie récente de Mario Kart 8.

Le court métrage

Coutumier de l’E3, ce que nous appelons le « court métrage » est devenu une pratique bien trop présente dans cette édition. Il s’agit tout simplement des trailers qui ne dévoilent rien ou presque. Les éditeurs en ont abusé, grandissant un peu plus notre frustration. Cela témoigne du gros souci de cet E3 : il y avait peu à voir, peu à prendre en main. Les jeux n’étaient pas prêts pour l’occasion. Les journalistes de jeuxvideo.com résument bien cette situation problématique dans leur bilan vidéo du salon. Ces trailers en masse n’ont fait qu’accentuer l’ennui global et la déception qui ont enveloppé ce salon d’une épaisse brume.

Néanmoins, s’il faut en garder un, le plus spectaculaire, citons celui de The Division, visible juste ci-dessus.

Personnellement, c’est celui de Soldats inconnus, le petit jeu d’Ubisoft, qui m’a marqué. Intelligent, utile, différent, soigné, ce jeu s’annonce intéressant.

La surprise

Alors celle-là, on ne l’a pas vu venir : Magicka 2 a été dévoilé par le biais d’un trailer très drôle, telle une star en pleine conférence de Sony. Jeu multi très fun, il est allé ensoleillé la nuit des téléspectateurs présents devant le déballage du géant japonais. On ne s’attendait pas à le voir présenté ici. Un honneur qui fait plaisir.

Le second souffle ?

Critique à juste titre depuis plusieurs années pour son manque d’audace et son moteur graphique vieillissant, l’ultra populaire Call of Duty a séduit lors de cet E3. Oui, oui. Le nouvel opus, Advanced Warfare, a l’air très beau, nerveux, intense, et bourré de bonnes idées. On est loin du toutou du précédent épisode qui avait fait rire tout le monde l’an passé.

La promesse de souffrance

From Software a tapé fort lors de la conférence Sony. Les créateurs de Darks Souls ont dévoilé le trailer de leur nouveau bébé : Bloodborne, en exclusivité sur PS4. Il s’agit en fait du fameux Project Beast, son nom de code secret. Encore une fois, nous allons nous plonger dans un jeu très sombre qui mettra à rude épreuve les nerfs des joueurs comme les autres créations de ce studio.

La belle balade

Déjà visible avant cet E3, No Man’s Sky a collé une nouvelle claque lors de l’E3 pendant la conférence Sony. Son succès ne fait pas de doute, mais allons-nous assister à un raz de marée ? Très ambitieux, il n’a pas intérêt de décevoir !

Le neuf avec du vieux

C’est une mode qui n’est pas prête de s’arrêter : les anciens jeux reviennent en HD. Halo va donc faire son retour, laissant tout le monde perplexe. Ça n’est pas le cas des deux jeux majeurs de la fin de la Playstation 3 : The Last of Us et GTA V. Plus beaux, toujours aussi énormes, ils reviennent en force, avec un net avantage pour le jeu de Rockstar, prouvant un peu plus que c’est un sacré monstre, sans vrai équivalent dans son genre.

Le grand WTF

Electronic Arts nous a gâté cette année, avec le long passage dédié aux Sims 4 ou Bruce Lee dans un jeu de freefight. Mais il était impossible de rivaliser avec le nouveau PGA Tour Golf et son passage en pleine bataille issue de Battlefield. Pourquoi pas…

Les absents

Tout le monde attendait Beyond Good and Evil 2 ou The Last Guardian, mais rien. La déception a été grande et leurs ombres ont lourdement plané au-dessus du salon. Sony a même dû préciser que The Last Guardian n’était pas annulé et que tout développement serait rapidement communiqué.

Autres mythes, Half-Life et Shenmue n’ont toujours pas de suite en vue, mais on ne se faisait pas d’illusion. Par contre, c’est beaucoup plus surprenant pour Dishonored 2 que l’on imaginait ici. Du côté de Pokemon, certains (comme moi) attendaient une révolution qui n’est pas venue. Citons aussi les absences de Gears of War, de Resident Evil 7, de God Of War 4 (surement l’année prochaine), de Gran Turismo sur PS4, de reboot de Crash Bandicoot.

Square Enix l’avait annoncé, donc pas de surprise concernant les absences de Final Fantasy XV et du prochain Deus EX.

Un bilan et un Top 5

Voilà un truc qui va faire rire les habitués de Cult’N'Click, mais comment terminer ce bilan de l’E3 sans mon Top 5 des jeux qui m’ont le plus marqué cette semaine ?

Globalement, ce cru 2014 a été décevant, comme expliqué précédemment. Possesseur d’une PS4, j’ai retrouvé le sourire néanmoins grâce à quelques jeux qui s’annoncent fameux. Paradoxalement, l’arrivée de GTA V sur NextGen apporte son lot de satisfaction, témoignant finalement de la faiblesse du catalogue dévoilé.

1/ The Witcher 3

2/ No Man’s Sky

3/ Batman Arkham Knight

4/ Soldats Inconnus

5/ The Division

N’hésitez pas à citer vos jeux phares de l’E3 et votre bilan bien à vous. Crushover est surtout là pour partager.

 

Commentaires