SVP Utilisez une version d'Internet Explorer plus récente ou choisissez un autre navigateur.

Auteur

Partager

Avengers - L'ère d'Ultron, la critique

Jeudi, 23 Avril, 2015 - 16:40 (Dernière maj : jeu, 23/04/2015 - 17:30)
Avengers - L'ère d'Ultron, la critique
Crédits image : Marvel
Joss Whedon s'attaque à son plus grand défi : faire mieux qu'un premier épisode salué. Mission accomplie?

Mercredi 22 avril 2015, 20 heures ; après d’innombrables news à son sujet, des spéculations dans tous les sens, une promotion agressive, de belles promesses et un héritage solide (le premier épisode), Avengers – L’ère d’Ultron arrive enfin sur le grand écran qui me fait face. Omniprésent dans la culture pop depuis deux bonnes années, le film s’étale sur la grande toile devant une salle fébrile. Le logo Marvel apparait, je me dis « putain, c’est Avengers 2 ». S’en suivent alors 144 minutes qui nous plongent de manière brutale dans la réalité, comme un retour de bâton que l’on espérait éviter.

Tout commence très vite, trop vite. Les Avengers au grand complet cherchent le sceptre de Loki, disparu depuis la chute du S.H.I.E.L.D. Iron Man y trouve une intelligence artificielle qu’il finalise immédiatement sans se soucier des conséquences. Nait alors Ultron, improbable ennemi, difficilement identifiable, devenu menace pour l’humanité en l’espace de trois tours de passe-passe.

Ce synopsis très durement présenté n’est que le reflet de la faille de ce second film sur les Avengers : son scénario est brouillon, illisible, expéditif, en surface. Pourquoi Banner et Romanoff sont-ils soudainement si proches ? Qu’est-ce donc que ce projet Ultron ? Qui est Von Strucker? Qu’est devenu le S.H.I.E.L.D. ? Le film n’a ni le temps ni l’envie de poser proprement son intrigue. Il ne se soucie pas de nous attraper en vol. On est donc là, spectateur rarement intéressé, contraint à la déduction, rentrant dans Avengers 2 comme dans un train en route. Certaines idées sont bonnes, rassurent le fan, mais elles sont trop rares.

L’important est que tout explose. Joss Whedon se doit de faire mieux que l’attaque sur New York, marquante et impactant d’autres productions Marvel (Daredevil notamment). Cette suite remplit alors son cahier des charges : certaines scènes impressionnent, comme l’assaut final ou le duel entre Hulk et Iron Man, mais encore une fois, tout va trop vite, telle une explosion visuelle difficile à suivre et épuisante.

Surrevitaminé, le film répond aux attentes primaires du public au détriment des forces du premier chapitre : son humour, son autodérision, trop rares et sur les simples épaules de Thor, et le développement de ses personnages sérieusement mis à mal par la nervosité du rendu. Ultron n’a jamais le charisme d’un Loki. Les jumeaux Maximoff sont inégalement développés, avec une mention spéciale pour la Sorcière Rouge et un Vif-Argent loin de celui de Days of Future Past. Hulk domine toujours les débats. Iron Man se perd. Captain America  reste sur sa droite lignée. Hawkeye apparait davantage et s’impose comme le vrai leader d’un groupe disparate où les seconds couteaux (War Machine, Vision, le Faucon) n’ont pas de tranchant. De son côté, Thor pallie l'absence de Loki par son humour, et la Veuve Noire apparait comme la plus présente et la plus juste.

Ainsi se termine Avengers 2, décoiffant mais guère rassasiant, spectaculaire mais jamais audacieux. Il laisse un goût finalement amer, intense sentiment de n’être là que pour remplir les salles sans réellement chercher à nous satisfaire. Oui, il réussit à se différencier du premier, en étant plus sombre, plus brutal, plus nerveux. Mais voilà, brumeux, il laisse par défaut de nombreuses questions en suspens, jetant le flou sur Civil War, le prochain grand rendez-vous d’une bande de super-héros chahutés ici. Nul doute que ce second volet ne fera pas date. On le reverra certainement, comme un bon divertissement, sans guère en attendre plus.

Avengers - l'ère d'Ultron

Sortie : 22 avril 2015. Réalisé par Joss Whedon. Avec Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Chris Evans, Robert Downey Jr, Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Elizabeth Olsen, Aaron Taylor-Johnson, Paul Bettany, Cobie Smulders, Soo Hyun-Kin, Samuel L.Jackson, Don Cheadle, Anthony Mackie, ... Durée : 2h20. USA, par Disney Marvel. 

Commentaires